Ferdinand cœur chocolat caramel

Je vous présente les petits « Ferdinand ». C’est ainsi que je les ai baptisés. Oui, je suis un peu névrosée, oui oui. Je donne un blaze à chacun de mes gâteaux. C’est pour honorer leur passage éclair sur cette terre. Et puis avec ces petits noms, ça leur donne un peu de prestance, un peu de corps. On les respecte, tu vois. Et ceux-ci avaient une tête à se prénommer Ferdinand. Sais-tu ce que signifie ce prénom ? Ahhhh elle revient avec sa minute culture .. ! Et bien c’est celui qui est capable d’instaurer la paix. Si c’est n’est pas beau ça… Si seulement tous les merdiers pouvaient se régler à coups de Ferdinand…
Ce prénom lui sied donc à merveille. Avec un cœur pareil, fondant et si gourmand, il met tout le monde d’accord.

Alors, si il y a de l’eau dans le gaz, dégaine des Ferdinand. Pour la paix des ménages, et des gourmands !

Pour 12 Ferdinand / Préparation 30 minutes / Cuisson 17 minutes

Ingrédients

L’appareil à financier

  • 150g de beurre
  • 150g de blancs d’oeufs
  • 170g de sucre glace
  • 100g de poudre d’amande
  • Une pincée de sel
  • 50g de farine
  • 60g de vermicelles au chocolat ou pépites de chocolat hachées (les brisures de chocolat doivent être assez petites)

L’appareil à ganache chocolat caramel

  • 75g de sucre
  • 150g de crème liquide
  • 48g de beurre
  • 75g de chocolat noir 65%
  • 2 belles pincées de fleur de sel

Le biscuit financier

Réaliser un beurre noisette, en mettant le beurre dans une casserole, et en le laissant fondre sur feu moyen. Le beurre va se mettre à crépiter puis s’arrêter. Dès qu’il s’arrête, retirer la casserole du feu et verser le beurre fondu dans un bol afin qu’il refroidisse.

Pendant ce temps, fouetter (ne pas monter) les blancs d’œufs avec le sucre glace, la poudre d’amande et le sel. Ajouter la farine tamisée, mélanger. Puis les brisures de chocolat et mélanger. Lorsque le beurre est froid, l’incorporer à la préparation et mélanger.

Pocher la préparation dans les empreintes de votre moule jusqu’au 3//4 du moule. J’ai utilisé un moule à petits savarins.

Préchauffer le four à 180°C. Enfourner pour 17 minutes. Les financiers doivent être légèrement dorés, mais pas trop, sinon ils perdront de leur moelleux.

Laisser refroidir sur une grille.

La ganache choco caramel

Hacher grossièrement le chocolat puis le faire fondre soit au bain marie, soit au micro-ondes. Fouetter le chocolat.

Réaliser un caramel à sec en mettant le sucre dans une petite casserole, et en le laissant cuire à feu doux jusqu’à l’obtention d’un caramel. Lorsque le sucre prend une couleur « caramel », verser la crème fraiche en trois fois pour le décuire. Remuer en permanence avec un fouet pour ne pas que le caramel accroche. Retirer du feu et ajouter la fleur de sel, puis le beurre. Laisser le beurre fondre seul au contact de la préparation. Puis fouetter pour bien homogénéiser. Le caramel obtenu est très liquide, c’est normal. Verser le caramel en trois fois sur le chocolat fondu. Fouetter à nouveau, puis filmer la ganache et laisser refroidir à température ambiante jusqu’à utilisation.

Assemblage

Pour procéder à l’assemblage, les Ferdinand doivent être complètement refroidis. Remplir une poche à douille unie (8) de ganache, et garnir le cœur de chaque petit gâteau.

Laisser reposer à température ambiante (là c’est de la torture, on est bien d’accord !) idéalement 3 heures afin que la ganache se solidifie.
Alors, ils sont pas bons ces petits Ferdi chéris ?

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Réseaux sociaux