New York Cheesecake

Les lundis se suivent mais fort heureusement ne se ressemblent pas.Et en ce lundi tout gris, non seulement le coin café – aka le carré VIP – nous tendait les bras mais il semblerait que nous avions tous besoin d’un peu de tendresse.  Surtout cette collègue qui reprenait le chemin du boulot post congé maternité, ou bien est ce collègue qui avait forcé sur les planches et manquait d’émulation, ou peut-être encore ce collègue qui relisait pour la quatrième fois le même email… Nous avions tous besoin de ce cheesecake en fin de compte. Le gâteau qui rend heureux. C’est bien ça le principe non : « cheeeeeeeese cake » ! Et d’après eux, il n’a pas démérité. Certains mêmes se sont resservis. Je tairai leur nom. Que la gourmandise les bénisse, il n’est que cette religion qui fasse battre mon petit coeur tout mou.
Collègues, si vous passez par là, coeur avec les doigts.

Pour 8 personnes / Préparation 40min / Cuisson 1h20 / Repos 24h

Ingrédients

Pour la base
100g de speculoos
50g de Digestive (Mc Vities nature)
50g de crêpes dentelle
80g de beurre fondu

Pour l’appareil
750g de philadephia
1 pot de yaourt grecque (150g)
180g de sucre blanc
4 oeufs légèrement battus
le zeste d’un citron
30g de maizena

Coulis de framboise
1 moule à charnière de 21cm

La base du cheesecake. Je l’aime légèrement croustillante à la dégustation. Avec cette recette, je vous promets une base ni trop humide, ni trop sèche, et croustifondante.

Préchauffer votre four à 180°C.
Dans un hachoir, ou tout simplement dans un sachet de congelation, réduire tous les biscuits en miettes.
Verser ces miettes dans un saladier et recouvrir de beurre fondu. Mélanger la préparation de sorte que le beurre ait bien imbibé votre base biscuitée. Dans votre moule à charnière, recouvrir le fond du moule avec une feuille de papier sulfurisé. Puis visser la charnière dessus. Le papier sulfurisé est « prisonnier » du moule. Verser la base biscuitée dans le fond du moule. Puis tasser à l’aide d’un verre d’eau par exemple.
Enfourner pour 10 minutes. Sortir, puis réserver jusqu’à complet refroidissement.

Dans le bol de votre robot (ou dans un grand saladier), verser le philadelphia. Idéalement munissez le robot de son embout de type « feuille » et mélanger le fromage frais quelques secondes pour le détendre. Changer ensuite pour une fouet. Ajouter le yaourt grec. Mixer quelques secondes pour l’incorporer. Ajouter le sucre. Mixer quelques secondes. Puis ajouter les oeufs légèrement battus, en quatre fois. Mixer entre chaque ajout, à vitesse modérée. Ajouter enfin la maizena, mixer à vitesse faible jusqu’à ce que la préparation soit lisse et bien homogène.

Préchauffer votre four à 210°C.
Recouvrir la base biscuitée avec l’appareil à cheesecake. Lisser la surface à l’aide de votre cuillère.
Enfourner pour 10 minutes. Puis baisser la température du four à 90° et laisser le cheesecake cuire 1h10. Il doit être saisi et doré sur les bords et légèrement tremblotant à coeur.
Laisser le cheesecake dans le four éteint pendant 1h, et maintenir la porte du four entrouverte avec une cuillère en bois. Le cheesecake va poursuivre sa cuisson et se refroidir progressivement.
Sortir le cheesecake et le laisser à température ambiante jusqu’à complet refroidissement.
Une fois refroidi, avec la lame d’un couteau, détacher doucement le cheesecake de la paroi du moule. Cette étape est importante à ce moment précis, sinon votre cheesecake (sous l’effet du froid) va se rétracter et risque de se craqueler. Une fois les bords du gâteau bien désolidarisés du moule, le placer au réfrigérateur, couvert d’un film alimentaire. L’idéal est de le laisser reposer toute une nuit, voire même 24h. Il aura le temps de bien prendre au frais et n’en sera que meilleur. Et oui, le cheesecake est un délice qui s’anticipe !

Sortir le cheesecake du réfrigerateur juste avant la dégustation, et dévisser la charnière du moule. Vous pouvez ainsi aisément libérer le cheesecake et retirer le socle en faisant glisser la feuille de papier cuisson.
Servir avec un coulis de framboise, un caramel, ou des fruits frais. Et le tour est joué !

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *